12 mai 2023
XXVe congrès ANMSR

Publié le 2 novembre 2022

Oncologie et MPR

Espace Saint-Martin
199 bis, rue Saint-Martin – 75003 Paris

Sous la présidence de :
Professeur Sophie JACQUIN-COURTOIS
Professeur Paul CALMELS
Docteur Jean-Michel ROCHET

 

ÉDITORIAL :
Le cancer constituera probablement la maladie du XXIème siècle, compte tenu de sa fréquence, de son développement en lien avec les facteurs environnementaux,  du vieillissement de la population et de l’élévation de l’espérance de vie, mais aussi en raison des progrès diagnostiques et thérapeutiques, sources de guérison, de rémission, et d’évolution chronique. Dès lors, la prise en charge qui se limitait le plus souvent à un ou des traitements curatifs de l’affection en phase aigüe, voir à la prise en charge en soins palliatif, s’oriente de plus en plus au-delà, mais aussi en même temps, voir avant, les thérapeutiques actives, vers des soins de réadaptation (on peut évoquer aussi des termes de rééducation, réhabilitation, même de pré-réhabilitation. Les structures de soins MPR s’inscrivant dorénavant dans les Soins de Médecine et de Réadaptation (SMR) vont être de plus en plus sollicitées pour accompagner le patient et sa famille au cours dans son parcours afin de soins, à toutes les phases de la maladie, en unités d’hospitalisation, complète ou temporaire, en ambulatoire et dans le cadre du retour et du maintien à domicile et de la reprise des activités signifiantes, et contribuer à assurer un suivi dans le cas des déficiences prolongées et invalidantes.

Faut-il en avoir peur, parce que le « pronostic cancer » fait peur ? Sommes-nous armés pour cela, de par notre expérience d’autres affections et de par nos connaissances et ressources ? La prise en charge de réadaptation correspond-elle à notre métier dans ce contexte et ses conditions de possible instabilité clinique ? Oui sans doute, mais comment s’y prendre  ?

Toutes ces questions et bien d’autres encore seront abordées au cours de cette journée, dont l’objectif est de faire l’état des lieux et le retour d’expériences sur certaines affections oncologiques désormais suivies par des équipes MPR avec une action non seulement sur l’autonomie et la qualité de vie mais aussi sur l’éducation thérapeutique et potentiellement la réduction de complications et de récidive.

Professeur Sophie JACQUIN-COURTOIS, Professeur Paul CALMELS, Docteur Jean-Michel ROCHET

 

 

PROGRAMME :
C1 – 9h00-9h20 :
Épidémiologie du cancer, survie et conséquences, plan cancer 2021-2030, prise en charge de l’après cancer centrée sur la place de la MPR établi dans le plan cancer.

C2 – 9h30-9h50 :
Quoi de spécifique pour la MPR dans la prise en charge en cancérologie ?

C3 – 10h-10h20 :
SMR et cancer – autorisations, instructions, organisation des soins oncologiques pour le SMR et les parcours.

10H30-11h00 :
Pause Visite laboratoires.

C4 – 11h00-11h15 :
Pré et post-réhabilitation en cancérologie ORL – Stratégies chirurgicales et médecine physique et de réadaptation. Contribuer à un réseau onco-réhabilitation :
• une priorité,
• un exemple de modalités de mise en place dans un SMR.

C5 – 11h20-11h35 :
PEC du sein : technique chirurgicale, Rééducation kinésithérapique, compression, APA et thermalisme.

C6 – 11h40-12h55 :
Pré et post réhabilitation des patients oncologiques hématologiques.
Stratégies médicales et médecine physique et de réadaptation.

C7 – 14h00-14h15 :
Fatigue, déconditionnement, activité physique et cancer – évaluation et prise en charge.

C8 – 14h20-14h35 :
Chemo brain et autres troubles cognitifs induits en cancérologie.

C9 – 14h40-15h05 :
Tumeurs osseuses – Stratégies chirurgicales et médecine physique et de réadaptation.

C10 – 15h10-15h35 :
Prise en charge des neuropathies post – traitements oncologiques.

C11 – 15h40-15h55 :
Prise en charge des glioblastomes.

C12 – 17h00-17h15 :
Les soins supports en oncologie (douleur, fatigue, nutrition…) et la rééducation/réadaptation ?

17h55-18h00 :
Conclusion synthèse.